La méthode d’évaluation des risques développée par Point Org Sécurité - Point Org Sécurité
DEMANDE DE DEVIS
RENSEIGNEMENTS
Sommaire

“Les documents uniques réalisés par POS ont une vraie valeur opérationnelle. Ils représentent de précieux outils d’aide à la décision pour l’employeur et permettent d’engager des démarches de progrès dont les effets bénéfiques se font souvent sentir au-delà du champ de la sécurité et de la santé.”

L’expérience Point Org Sécurité

Les intervenants et formateurs de POS, présents dans toute la France métropolitaine, ont réalisé entre 2004 et 2017 plus de 65 000 missions significatives au profit d’environ 22 000 entreprises et collectivités de toutes tailles.

Enregistrement IRPP

Point Org Sécurité a été habilité IPRP par le collège régional d’Ile de France  (Cramif - Aract - OPPBTP) en 2004.

Conformément aux nouveaux articles L.4644-1 et D.4644-6 à D.4644-11 du code du travail, POS est enregistré en tant qu’Intervenant en Prévention des Risques Professionnels (IPRP) auprès du directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de I’emploi (DIRECCTE) depuis mai 2014.

 

La méthode d’évaluation des risques développée par Point Org Sécurité

 width=La méthode d’évaluation des risques développée par Point Org Sécurité permet d’identifier les dangers et de mesurer le niveau de risque conformément au cadre législatif et réglementaire en vigueur. Elle rend possible la hiérarchisation des priorités et permet de définir facilement les moyens de prévention à mettre en œuvre.
 

L’intervention sur site requiert la participation effective du chef d’établissement et/ou, le cas échéant, de la personne qu’il a désignée pour suivre les questions de sécurité dans l’établissement.
 

L’identification des dangers est effectuée à partir d’une typologie des situations dangereuses, complétée par les observations du chef d’entreprise, des salariés et de l’intervenant de POS. Chaque catégorie de dangers fait l’objet d’une fiche comportant des questions destinées à mettre en lumière les situations dangereuses.

Lorsqu’un danger est identifié, son analyse donne lieu à une évaluation sous la forme d’une quantification sur une échelle de 1 à 5. Pour chaque type de risque, lorsqu’une situation dangereuse a été observée, sont analysés et mesurés :

  • les antécédents dans l’entreprise en matière d’accident ou de maladie du travail,
  • l’exposition des salariés au danger identifié, 
  • la probabilité estimée telle qu’elle est perçue par les personnes associées à l’évaluation. La combinaison de ces facteurs détermine un niveau de probabilité.


Le niveau de risque est obtenu par la combinaison :

  • du niveau de probabilité,
  • du niveau de gravité maximal d’un accident ou d’une maladie directement liée à ce risque
  • et du niveau des moyens de prévention effectivement déployés face à ce risque.

Le niveau de risque le plus bas est 1, le niveau le plus élevé 5. La quantification du niveau de risque permet facilement de hiérarchiser les priorités et de définir les actions de prévention à mettre en oeuvre.


Le résultat obtenu est un dossier avec une synthèse sous la forme d’un tableau récapitulatif des risques identifiés et de leur niveau.

A tenir à la disposition (CT R.4121-4)

  • Des travailleurs ;
  • Des membres du CHSCT ou des instances qui en tiennent lieu ;
  • Des délégués du personnel ;
  • Du médecin du travail ;
  • Des agents de l’inspection du travail ;
  • Des agents des services de prévention des organismes de sécurité sociale ;
  • Des agents des organismes professionnels de santé, sécurité et conditions de travail [...] ;
  • Des inspecteurs de la radioprotection [...].

Vous êtes perdu dans le labyrinthe des logiciels d’évaluation complexes, vous refusez d’engager votre responsabilité avec des documents préétablis sans réelle valeur.

Rejoignez les milliers d’entreprises qui nous ont déjà fait confiance.